Overblog
Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Nos Actions En Cours

/ / /
  • Description

Cette espèce relativement peu fréquente à la Réunion est facilement reconnaissable grâce à sa ligne latérale noire bordant le dos vert intense et très contrastée avec le ventre jaune. Dans le bas du dos une grande tâche rouge irrégulière est suivie de nombreuses tâches plus petites de couleur plus ou moins sombre. Une tâche rouge est présente entre les yeux pouvant être de la forme d'un "V".

Longueur : 10 à 14 cm

 

  • Origine et répartition actuelle

Originaire et endémique de la côte est de Madagascar, le Gecko vert à ligne noire a été introduit à la Réunion vers 1940. Il existe aujourd'hui plusieurs petites populations réparties sur l'ensemble de l'île.

 

  • Comportement et reproduction

Cette espèce semble préférer les bambous, les cocotiers, les Pandanus (vacoas), les bananiers et les agaves dans les jardins. Elle fréquente les habitations, les jardins et les ravines. Espèce diurne, des comportements nocturnes peuvent toutefois être observés autour des lampes des habitations.

Les femelles déposent deux oeufs non fixés (non collés au support) dans les cavités des arbres. En captivité les femelles peuvent produire 6 pontes de 2 oeufs par an. Incubés à 28°C, ceux ci éclosent après 40 à 45 jours. Les juvéniles mesurent 40 – 43 mm à la naissance. La maturité sexuelle peut être atteinte après 7 à 9 mois.

 

  • Régime alimentaire

Espèce omnivore, il se nourrit d'insecte, de produits sucrés d'origine végétale (fruit, nectar...) mais aussi d'autres geckos (ex : le Gecko à queue jaune, Hemiphyllodactylus typus).

 

  • Taxinomie

Le Gecko à ligne noire est un Gekkonidae qui appartient au groupe des Squamates (Sauriens). Il existe cinq sous espèces chez Phelsuma lineata :

P. l. lineata,

P. l. elanthana,

P. l. dorsivittata,

P. l. bombetokensis,

P. l. punctulata.

Le taxon introduit à la Réunion est vraisemblablement P. lineata lineata.

 

  • Quelle menace pour les reptiles endémiques ?

Actuellement son aire de répartition connue est assez limitée et ne chevauche pas celle des espèces endémiques de la Réunion. Cette espèce introduite ne semble donc pas représenter de menace directe pour les reptiles endémiques réunionnais. Toutefois si le Gecko vert à ligne noire entre en contact avec un des deux reptiles endémiques il est possible que les deux espèces soient alors en compétition (pour les ressources alimentaires et/ou pour l'habitat). Chez les reptiles la compétition entre espèces peut entraîner une exclusion compétitive de l'une d'entre elle : l'espèce la moins compétitive est chassée de son refuge, de son territoire ou de son aire d'alimentation. Sur l'île Maurice, les recherches scientifiques ont prouvé que l'introduction du Gecko gris des maisons (Hemidactylus frenatus) a conduit à l'extinction des geckos nocturnes endémiques du genre Nactus en raison de cette exclusion compétitive.

De plus, cette espèce consomme comme la plupart des Phelsuma les juvéniles d'autres espèces de geckos et ne fait pas la distinction entre espèces introduites et espèces endémiques menacées.

 

 

 

 

Partager cette page

Published by